1. Faculté de Lettres, Traduction et Communication
  2. Accueil
  3. Actualités

Annemie Schaus est élue rectrice de l’ULB

Publié le 8 septembre 2020 Mis à jour le 17 septembre 2020

Annemie Schaus, professeure à la Faculté de Droit et de Criminologie, a été élue rectrice de l’ULB pour un mandat de 4 ans. Il s’agit de la seconde femme désignée à ce poste à l’ULB.

La passation de pouvoir entre Yvon Englert et Annemie Schaus a eu lieu le vendredi 11 septembre lors de la Séance de rentrée académique. La nouvelle rectrice a pris formellement ses fonctions le lundi 14 septembre, jour de la rentrée universitaire.

Annemie Schaus est née le 18 mars 1965, à Charleroi, de parents arrivés depuis peu de Saint-Vith en Communauté germanophone. Son enfance s’est déroulée en allemand et en français. Elle vit à Bruxelles depuis ses 18 ans.

Elle est licenciée en droit de l’ULB (1988) et en droit international (1989).

Ses recherches et enseignements au sein de la Faculté de Droit et de Criminologie de l’ULB portent principalement sur le droit public, les intersections entre le droit interne et le droit international, en particulier la mise en œuvre des traités internationaux dans un État fédéral et la protection des libertés et droits fondamentaux dont une grande majorité trouve leur source en droit international et européen. Elle coordonne également une Clinique des droits et libertés au sein de cette faculté, couronnée du prix Socrate, 2019.

Malgré ce temps plein, elle a toujours gardé un pied dans la pratique en restant avocate au barreau de Bruxelles – au sein duquel elle a exercé cinq ans à temps plein après ses études (1988-1992), notamment au sein du cabinet de Roger Lallemand lorsqu’il défendait la loi dépénalisant l’avortement.

Sa spécialisation en droits et libertés l’a amenée à s’investir dans des associations de défense des droits humains comme l’ONG internationale European Centre for Constitutional et Human Rights (ECCHR) basée à Berlin. L’ONG sœur, le Center for Constitutional Rights (CCR-New York) lui a permis de travailler notamment avec l’éminent Michaël Ratner, conseil principal de Julian Assange.

Annemie Schaus a été doyenne de la Faculté de Droit et de Criminologie (septembre 2007- janvier 2011) et vice-rectrice aux relations institutionnelles et aux transferts de connaissance (2011-2012) et à la politique académique (2012-2016).

Elle est la seconde femme désignée au poste de rectrice à l’ULB, après Françoise Thys-Clément, première femme rectrice d'une université francophone.

Rappelons que selon le principe d’alternance sciences exactes/sciences humaines, la nouvelle rectrice de l’ULB est issue cette fois des sciences humaines. Le recteur/la rectrice, représentant statutairement le corps académique, est élu.e au scrutin secret par les membres de ce corps.

Cette élection devait se tenir initialement en mai 2020 mais avait dû être reportée en raison des mesures sanitaires liées au Covid-19.

Plus d’info sur le programme d'Annemie Schaus: www.annemieschaus2020.org