Publié le 23 janvier 2020 Mis à jour le 12 mars 2020

Une expo de photos et de témoignages consacrée aux journalistes en exil, réfugiés en Belgique organisée, du 4 au 14 février 2020, par l’association En-GAJE dont notre Master en journalisme est un membre fondateur.

Toutes les semaines, deux journalistes sont assassinés dans le monde. Aujourd’hui, plus de 350 sont emprisonnés. L’exil est pour beaucoup la seule solution pour survivre. Ils sont une cinquantaine à avoir trouvé refuge en Belgique. Souvent demandeurs d’asile, ils veulent aussi conserver leur identité de journalistes. Ils témoignent à travers cette exposition qui souligne aussi l’importance capitale de la liberté d’expression, partout.

Inspirée par le refuge « La Maison des Journalistes » de Paris, unique en Europe, L’association En-GAJE (Ensemble – Groupe d’aide aux journalistes exilés) a été créée par quelques journalistes et professeurs d’université en journalisme, avec l’appui de plusieurs grandes organisations. La professeure Florence Le Cam et le Master en journalisme de l'ULB sont particulièrement impliqués au sein d' En-GAJE.
Outre une solidarité professionnelle avec ces journalistes migrants, l’association belge veut défendre, à travers eux, le droit d’informer librement. Elle propose aux exilés des informations utiles pour leur insertion dans la société, mais aussi et surtout des liens avec la communauté journalistique belge, les médias et des lieux d’enseignement du journalisme.

 

En marge de cette exposition, le vendredi 7 février 2020, certains journalistes exilés viendront témoigner lors d'une conférence. Ils accompagneront également ponctuellement des visites scolaires.


 
Date(s)
Du 4 février 2020 au 14 février 2020

Vernissage : le samedi 01 février 2020 à 16h

Lieu(x)

Escale du Nord - Salle Owen/Espace Carême (rue du Chapelain, n°3-7 à 1070 Anderlecht)