Le Master en Arts du Spectacle Vivant de l’Université libre de Bruxelles (ULB) offre une approche interdisciplinaire des arts du spectacle, abordant aussi bien le théâtre, la danse et la performance que le cirque et l’opéra.

Défendant une approche engagée du spectacle, la formation invite à lire les créations comme pratiques et phénomènes du monde, en mobilisant les cadres théoriques des cultural studies, de la sémiologie, de la sociologie de l’art et de l’anthropologie. Enfin, le Master prépare les étudiant.e.s à la réalité professionnelle du secteur par l’étude des aspects économiques et juridiques du spectacle vivant ainsi que par l’acquisition d’une connaissance solide en matière de politique culturelle. Cette formation est complétée par une première expérience professionnalisante dans le contexte d’un stage encadré.

Parce qu’il considère le spectacle comme un événement social, qui s’inscrit et se développe dans une société donnée, le Master en arts du spectacle vivant développe une réflexion sur les fonctions sociales du spectacle, le rapport à la ville, le rapport à ses différents habitants. Les étudiant.e.s auront notamment l’occasion de se confronter à ces pratiques et questionnements en suivant les workshops développés par la metteure en scène Frédérique Lecomte, fondatrice et directrice de Théâtre et Réconciliation. La question du rapport à la ville constituera également le cœur d’un nouveau atelier consacré aux pratiques urbaines qui sera développé en dialogue avec l’ERG, la Cambre et le RITCS.

Sur une période de deux ans, les étudiant.e.s seront encadrés par des professionnel.le.s afin de développer et réaliser leur propre festival dans et pour la ville. Enfin, le Master en arts du spectacle vivant continue à participer au festival Signal, à donner l’occasion de suivre des cours à la Cambre, à l’ESAC, à l’université d’été au festival d’Avignon,… Il poursuit sa collaboration avec les Brigittines sur l’analyse de la danse contemporaine au moyen d’ateliers animés par un spécialiste et par des conférences de penseurs internationaux qui lient enjeux sociaux et artistiques.
 

Trois finalités ambitieuses...

Finalité appliquée

Arts du spectacle vivantLa finalité appliquée du Master en Arts du Spectacle Vivant de l’Université libre de Bruxelles a pour spécificité d’offrir un apprentissage qui allie théorie et pratique dans le but de former de véritables partenaires pour les artistes et institutions culturelles mais aussi - pour ceux et celles qui opteraient pour une carrière dans la recherche - des chercheurs proches de leur sujet d’étude.

À côté des cours tels que histoire du spectacle, histoire et esthétique de la danse, opéra, sémiologie, méthodologie de la recherche, analyse critique du spectacle vivant, aspects économiques et juridiques du secteur, les étudiants sont initiés à l’exercice de la création elle-même (jeu de l’acteur, dramaturgie, performance,..).
Cette incursion artistique permet aux étudiant.e.s d’explorer, en dialogue avec la réalité du plateau et en compagnie de praticiens expérimentés, leurs connaissances théoriques.

L'enjeu est de familiariser les étudiant.e.s avec le travail des artistes et de comprendre « par l'expérience » les pratiques et problèmes de ceux et celles qu'ils auront à accompagner et/ou encadrer dans leur carrière professionnelle (en tant que dramaturge, critique, assistant à la mise en scène, producteur, chargé de communication par exemple). Cette formation appliquée se fait en lien avec de nombreux théâtres et institutions belges (les Brigittines, Kaaitheater, la Bellone, le Varia, les Halles de Schaerbeek, le Théâtre National, etc), avec des écoles artistiques (la Cambre, l’ESAC) ainsi que, dans le cadre de workshops ponctuels, avec des artistes belges et internationaux reconnus (Gianina Cărbunariu, Airan Berg, Neville Tranter, Frédérique Lecomte, Tania Alice, Art&Tça, David Bade, Laurent Plumhans,…).

La finalité appliquée offre également à ces étudiant.e.s un parcours d’ateliers de dramaturgie appliquée (« nouvelles écritures européennes » avec Karel Vanhaesebrouck, « dramaturgie circassienne » avec Philippe Goudard de l’Université de Montpellier, « répertoire classique » avec Christian Biet de l’Université de Paris Nanterre).

Finalité internationale « Comparative Dramaturgy and Performance Research »

 M.A. Comparative Dramaturgy and Performance ResearchDepuis l’année académique 2018-2019, le Master s’est enrichi d’une nouvelle finalité internationale « Comparative Dramaturgy and Performance Research ». Fruit d’un partenariat entre quatre universités européennes avec une longue tradition en études théâtrales et en dramaturgie (Bruxelles, Paris, Helsinki, Francfort), ce programme constitue une réponse au défi posé par l’actuel développement des collaborations internationales et interculturelles dans le domaine du spectacle vivant, en même temps qu’il met en place un nouveau champ de recherche consacré à la dramaturgie générale et comparée.

Cette finalité s’adresse aux étudiants qui se destinent à travailler dans le contexte international des festivals, co-productions, programmes d’échange et collaborations entre structures.

Finalité didactique

A-Ronne II - Lucilia Caesar/Ingrid von Wantoch Rekowski © Agnès mellonLa finalité didactique prépare à l'enseignement du spectacle vivant et comporte des cours théoriques et pratiques, des exercices, des travaux et des stages.



 


...pour des débouchés passionnants

La formation offre des débouchés multiples dont la dramaturgie, la critique, la programmation, la communication et le journalisme, l'organisation d'événements culturels, l’enseignement et la recherche. La proximité du Master avec le secteur professionnel belge francophone et néerlandophone mais aussi international confronte les étudiants à la réalité du fonctionnement du champ spectaculaire, en même temps qu’elle facilite leur insertion en son sein.





Plus d'informations sur

Mis à jour le 13 mai 2019