1. Faculté de Lettres, Traduction et Communication
  2. Accueil
  3. Actualités

Le projet REMOTE XUAR de Vanessa Frangvillle financé par l'UE

Publié le 5 septembre 2022 Mis à jour le 7 septembre 2022

La Professeure Vanessa Frangville obtient un financement européen pour le projet "REMOTE XUAR" portant sur les Ouighours. Un projet, débutant en janvier 2023, mené en collaboration avec l'Université Palacky d’Olomouc (République tchèque) et l’Université de Würzburg (Allemagne) qui allie recherche et engagement.

Le projet REMOTE XUAR (Remote Ethnography of Xinjiang Uyghur Autonomous Region) a pour objectif de développer des méthodologies d’ethnographie à distance, de collecter des données fiables et de produire des analyses rigoureuses sur la situation en région ouïghoure et dans la diaspora. Il vise à établir et consolider une équipe de recherche transnationale et à former des chercheurs à des méthodes d’ethnographie à distance pour terrains difficilement accessibles.

Le projet, financé par le Programme européen Horizon Widera 2021*, réunit l’ULB, l'Université Palacky d’Olomouc (République tchèque) et l’Université de Würzburg (Allemagne) et vise ainsi à renforcer un réseau de chercheurs et chercheuses sur la région ouïghoure qui pourront fournir des analyses approfondies aux journalistes, aux décideurs politiques et aux acteurs de la société civile.

Il s’agit également de soutenir la communauté ouïghoure dans la production et la diffusion de leur propre savoir sur la région, en les incluant activement dans la recherche à travers des formations et des espaces de réflexion scientifique.

L’équipe de Vanessa Frangville travaillera en particulier sur les artistes ouïghours en exil : leur trajectoire créative, leur production et la diffusion de leurs œuvres depuis 2016.

Titulaire de la Chaire d'études chinoises

Vanessa  Frangville est titulaire de la Chaire d'études chinoises au sein de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication, directrice de EASt (centre de recherche de l'ULB sur l'Asie de l'Est) et codirectrice de la collection "Contemporary Asian Societies" chez Routledge. Ses recherches portent sur la politique culturelle et la production audiovisuelle en République populaire de Chine. Elle est également la principale coordinatrice de GENEsYs, un projet de recherche collective sur la jeunesse et les espaces publics en Asie de l'Est (2016-2022). Ses projets actuels portent sur les expressions culturelles et artistiques du traumatisme et de la nostalgie dans la diaspora ouïghoure depuis 2016.

 

* Le programme européen Horizon Europe WIDERA porte sur l'élargissement de la participation et le renforcement de l'Espace européen de la recherche (EER). Il vise à renforcer les activités de mise en réseau entre les institutions de recherche des pays de l'élargissement et des homologues de premier plan au niveau de l'UE en les reliant à au moins deux institutions de recherche de deux États membres ou pays associés différents. Il s'agit donc d'exploiter l'énorme potentiel de la mise en réseau pour l'excellence par le transfert de connaissances et l'échange de bonnes pratiques entre les institutions de recherche et les partenaires.