Le Master en Arts du Spectacle apporte une sensibilité créative à la pratique des arts du spectacle et du cinéma, une compréhension et une conscience permettant aux étudiants de mettre leurs connaissances au service de l’imaginaire d'un artiste ou d'une époque. Cette formation sur deux ans intègre diverses approches complémentaires relevant aussi bien de la théorie et de l’histoire que de la pratique.

Grâce à une approche théorique clairement ancrée dans la pratique de la dramaturgie ou/et de l’écriture scénaristique, les titulaires du Master en Arts du spectacle auront appris, selon leur choix de parcours, à lire l’événement théâtral et à accompagner la création dans les arts du spectacle vivant ou à allier une démarche réflexive à une démarche pratique en se familiarisant avec le discours filmique, à appréhender les différentes formes de l’écriture scénaristique (fiction, documentaire, adaptation mais aussi multimédia), l’histoire du cinéma et les techniques cinématographiques. 

À l'origine du Master

Le Master en Arts du Spectacle est né d'une volonté de diversification des techniques de l’écriture créative ou des pratiques dramaturgiques, tout en développant une démarche réflexive. Il était nécessaire de créer une formation enracinée dans les milieux culturels belges et bruxellois qui ferait également la part belle aux collaborations internationales afin d'offrir aux diplômés des perspectives de carrières variées.

Trois finalités ambitieuses

Une nouvelle finalité «Cinéma et Spectacle vivant» pour la rentrée 2021-2022

Le nouveau programme du Master en Arts du Spectacle, qui intègrera les deux finalités existantes dans une seule finalité conjointe « cinéma et spectacle vivant », combinera une solide formation historique, théorique et culturelle (30 Crédits) avec un parcours disciplinaire dans le domaine du spectacle vivant et/ou du cinéma, pour se prolonger (30 Crédits), en deuxième année, avec un parcours modulaire de spécialisation transversale (15 Crédits) et un projet de recherche pratique et théorique personnel (mémoire, stage, cours à option) (35 Crédits) combinés avec des séminaires d’approfondissement (10 Crédits). Cette nouvelle formation proposera un parcours intégré qui ne dévalorisera en rien la formation disciplinaire mais qui la complètera avec des connaissances et des compétences transversales autour de différentes pratiques ou questions (les écritures créatives, les enjeux patrimoniaux, les identités genrées, le son dans les arts du spectacle).

Ce nouveau programme permettra à l’étudiant d'acquérir une connaissance approfondie des différents genres et des pratiques du spectacle vivant et des arts audiovisuels (cinéma, télévision, multimédia), d'acquérir les bases historiques, esthétiques et analytiques nécessaires à l’étude et la compréhension de ces mêmes pratiques, de se familiariser avec les enjeux techniques, juridiques et financiers des arts du spectacle et d’en appréhender les implications concrètes de la gestion et de la critique.

Module « cinéma »
CCBY-SA 3.0 George Biard Grâce à sa formation spécialisée visant à explorer toutes les facettes de la création cinématographique, le module « cinéma » offre depuis 1991 un apprentissage des techniques d'écriture de scénario ainsi que de l'histoire et de la théorie du cinéma, des nouveaux médias, de la production et de la recherche. Le parcours a comme but la diversification des techniques de l’écriture créative tout en développant une démarche réflexive issue de connaissances théoriques et esthétiques du domaine cinématographique.
Ce module se veut résolument ouvert sur l’extérieur et organise des activités conjointes avec d’autres institutions ou organisations, telles que la Cinematek, Bozar, le Conservatoire de Mons, BAFF – Brussel Art Film Festival, le Festival Europalia etc. ainsi que de nombreux colloques internationaux et des séminaires sur le scénario dispensés par des scénaristes et des cinéastes réputés afin de partager une expérience d’une valeur inestimable.

Module « Spectacle vivant »
Le module « Spectacle vivant » offre une approche interdisciplinaire des arts du spectacle, abordant aussi bien le théâtre, la danse et la performance que le cirque et l’opéra. Défendant une approche engagée du spectacle, la formation invite à lire les créations comme pratiques et phénomènes du monde, en mobilisant différents cadres théoriques. Enfin, ce module prépare les étudiantes et les étudiants à la réalité professionnelle du secteur par l’étude des aspects économiques et juridiques du spectacle vivant ainsi que par l’acquisition d’une connaissance solide en matière de politique culturelle.
Parce qu’il considère le spectacle comme un événement social, qui s’inscrit et se développe dans une société donnée, la formation développe une réflexion sur les fonctions sociales du spectacle, le rapport à la ville, le rapport à ses différents habitants, notamment à travers une série de workshops et d’atelier pratiques.
Enfin, ce module donne l’occasion de suivre des cours à la Cambre, à l’ESAC, à l’université d’été au festival d’Avignon,… et il poursuit sa collaboration avec les Brigittines sur l’analyse de la danse contemporaine au moyen d’ateliers animés par un spécialiste et par des conférences de penseurs internationaux qui lient enjeux sociaux et artistiques.

La finalité internationale « Comparative Dramaturgy and Performance Research »

Fruit d’un partenariat entre trois universités européennes avec une longue tradition en études théâtrales et en dramaturgie (Université libre de Bruxelles, Université Paris Nanterre, Goethe University de Frankfurt/Main), la finalité internationale « Comparative Dramaturgy and Performance Research » constitue une réponse au défi posé par l’actuel développement des collaborations internationales et interculturelles dans le domaine du spectacle vivant, en même temps qu’il met en place un nouveau champ de recherche consacré à la dramaturgie générale et comparée.

Cette finalité s’adresse aux étudiants qui se destinent à travailler à la fois dans le contexte international et interculturel des festivals, co-productions, programmes d’échange et collaborations entre structures.

Un mobilité obligatoire est prévue au sein de ce programme. Les étudiants seront amenés à réaliser un stage et étudieront pour une durée de quatre semestres dans deux universités partenaires. A l’issue de leurs études, ils seront diplômés des universités au sein desquelles ils auront séjourné et obtiendront ainsi un double diplôme en « Dramaturgy and Performance Research ».

A partir de la rentrée 2021, le partenariat s'étendra à deux université supplémentaires : l'University of the Arts - Theatre Academy (Finlande) et l'Oslo National Academy of the Arts (Norvège). 

La finalité didactique

© Martin de Arriba on Unsplash La finalité didactique prépare à l'enseignement du spectacle vivant ou du cinéma et comporte des cours théoriques et pratiques, des exercices, des travaux et des stages. Un choix d’options y est proposé privilégiant soit le cinéma, soit le spectacle vivant. 



 

International/Ouverture vers l'extérieur

Voyager durant ses études permet de compléter son cursus avec une formation au sein d’une autre institution. 
Le Master en Arts du spectacle encourage la mobilité de ses étudiants et de ses chercheurs grâce aux nombreuses conventions internationales signées avec les universités de Montréal, Strasbourg, Paris 1 et Paris 3,  Caen, Rome, Bologne, Udine, Bucarest, Francfort, Paris Nanterre, Helsinki et Nice.

La mobilité au sein de la finalité internationale Comparative Dramaturgy and Performance Research est obligatoire et intégrée dans le cursus.  Les étudiants de cette finalité obtiennent un double diplôme. Celui de l'ULB ainsi que celui d'une des universités partenaires : la Goethe Universität (Frankfurt), l'Université Paris Nanterre, la University of the Arts - Theatre Academy (Helsinki) ou la National Academy of the Arts (Oslo). 

Le programme en Arts du Spectacle propose également de nombreux workshops internationaux et un partenariat solide avec des universités européennes.

Des débouchés passionnants

Le Master en Art du spectacle offre des débouchés multiples qui diffèrent selon le module/le parcours choisi par l'étudiant.

Le parcours « Spectacle vivant » dirige vers la dramaturgie, la critique, la programmation, la communication et le journalisme, l'organisation d'événements culturels, l’enseignement et la recherche. La proximité du Master avec le secteur professionnel belge francophone et néerlandophone mais aussi international confronte les étudiants à la réalité du fonctionnement du champ spectaculaire, en même temps qu’elle facilite leur insertion en son sein.

Le parcours « Cinéma » conduit à l’écriture de scénario, la critique, l'enseignement, l'animation culturelle, la production, la recherche universitaire, ou plus précisément la programmation en festival ou de salles de cinéma, le positionnement administratif dans des institutions de référence (La Commission européenne, le Centre du cinéma de la Fédération Wallonie-Bruxelles), etc.


Plus d'informations sur

Mis à jour le 12 juillet 2021