Le Département offre également des cours de perfectionnement et de partage d'expérience assurés par des experts d'une discipline.

Dramaturgie et codes de la représentation - Master en Arts du spectacle

Le cours de Dramaturgie et codes de la représentation au programme du Master en Arts du spectacle a offert une initiation aux diverses théories concernant la dramaturgie et surtout aux majeures pratiques de la dramaturgie moderne et postmoderne du XXe siècle.

Nele Wynants, Chargée de recherche et Maître d'enseignement, a proposé à ses étudiantes et étudiants pour ce second quadrimestre une série de cours-conférences sur les thèmes et les enjeux de la dramaturgie actuelle.

Le 24 mars, Benjamin Verhoeven, metteur en scène et dramaturge a donné une conférence sur la dramaturgie musicale dans l’opéra.

Le 31 mars, c’était au tour de Piet Defraeye (University of Alberta), Professeur et metteur en scène de présenter 3 approches «dramaturgiques» de la figure historique de Lumumba, offrant ainsi une perspective postcoloniale sur la dramaturgie.

Ensuite, le 21 avril, l'artiste Eric Joris a emmené les étudiantes et les étudiants pour une visite virtuelle de son atelier situé à Bruxelles. Il a expliqué aussi le travail dramaturgique effectué pour Hamlet's Lunacy, une véritable performance immersive.

Le 28 avril, c’était la philosophe Mia Vaerman qui a invité les étudiantes et les étudiants à lire et à discuter autour d’un texte sur la question Queer dans le monde des animaux.

Le cours s’est terminé le 5 mai par une expérience théâtrale virtuelle : les étudiantes et les étudiants ont participé à Hamlet's Playground, une expérience interuniversitaire mise en place par Eric Joris et CREW.

Les systèmes médiatiques en Afrique subsaharienne - Master en journalisme

Dans le cadre de son cours «systèmes médiatiques en Afrique subsaharienne», Marie Fierens a reçu le réalisateur Manno Lanssens et le journaliste burundais Bob Rugurika, pour une conférence sur le documentaire réalisé par Manno Lanssens «On Air, La Voix des sans voix», sur la radio publique africaine, la RPA, de Bob Rugurika, en 2015. Les invités ont ainsi pu évoquer la situation des médias au Burundi en 2015, lors du tournage du documentaire, mais également aujourd’hui, alors que plus aucune radio indépendante ne peut diffuser depuis le Burundi.
 
Bob Rugurika et sa radio sont l’objet du documentaire de Manno Lanssens. Bob Rugurika est directeur de la Radio Publique Africaine (RPA), une station radio privée du Burundi connue pour traiter des questions relatives aux droits humains. Par le passé, celui-ci a déjà été l'objet d'une étroite surveillance et d'appels téléphoniques menaçantsen raison de son travail. Il a dû partir en exil après que le gouvernement a violemment réprimé les manifestations et organisé des assassinats ciblés pour soutenir la détermination du président Nkurunziza de se présenter à une troisième mandat présidentiel.
 
Manno Lanssens est un réalisateur de documentaire belge. Il a notamment réalisé le documentaire « On air, la voix des sans voix », qui a suivi, en 2015, les derniers mois de la Radio Publique Africaine (RPA), la plus grande radio indépendante au Burundi. En 2015, la nervosité politique augmentait avec les élections en perspective. Manno Lanssens tournait à l’époque un portrait du directeur de la radio, Bob Rugurika. Mais il vit soudainement son personnage principal disparaître derrière les barreaux. Dès lors, On Air comportait une histoire sur la liberté de presse perdue, dans un pays au bord de la guerre civile.

Le mardi 4 mai, c’était au tour d’Idriss Gabel, réalisateur, et Maombi Mukomya, chercheur à l'ULB pour aborder les conditions de travail des journalistes en République démocratique du Congo.

Cette conférence a débuté avec la projection du documentaire "Kolwezi on air" (2016), réalisé par Idriss Gabel. Ce documentaire traite d’une chaîne de télévision locale en République démocratique du Congo. En observant la quinzaine de journalistes de la RTMA, la Radio Télévision Manika, une des stations indépendantes les plus écoutées de la ville de Kolwezi, au Katanga, il aborde les conditions de travail de ses journalistes : coupures d’électricité, salaires impayés, installations vétustes, équipements obsolètes et conditions de sécurité dérisoires. On y suit des journalistes qui font de leur mieux tout en étant conscients des limites de l’exercice de sa profession. La projection a été suivie d’un échange avec les invités qui ont évoqué la situation des médias en République démocratique du Congo. Plus particulièrement à Kolwezi, au Katanga et dans la région de Beni-Lubero, au Nord-Kivu.


Échange avec les slameuses Lisette et Julie Lombe  - Master en Arts du spectacle

Dans la cadre de la journée internationale des droits des femmes, Sylvia Botella a accueilli ce 8 mars 2021 Lisette et Julie Lombe, deux sœurs, deux voix, deux manières d’aborder la question du féminisme.

Lisette Lombe a obtenu le Prix Littéraire Grenades pour son ouvrage "Brûler, brûler, brûler", paru en octobre 2020 aux éditions l’Iconoclaste.
 

Entretien avec Michèle Albaret-Maatsch (La servante écarlate, Robert Laffont)  - Master en Arts du spectacle

Comment expliquer que de grands classiques soient retraduits aujourd’hui ?
Fallait-il adapter le texte français aux « normes » sociétales actuelles ou d’autres problématiques justifient-elles ce travail d’ampleur ?
Quels enjeux président à la décision d’une retraduction ?
Michèle Albaret-Maatsch a abordé lors de l'Atelier Genre(s) et Dramaturgie(s) donné par Sylvia Botella sa retraduction du livre «La Servante écarlate».

Rencontres avec la réalisatrice Alexe Poukine et le réalisateur Nicolas Graux - Master en Arts du spectacle

Après un enseignement historico-théorique concernant le cinéma du réel (dispensé en 1ère année du Master en arts du spectacle durant le cours d'Histoire du film documentaire), l’atelier d'écriture du cinéma du réel donné par Mme Anne Levy-Morelle prolonge cet enseignement et donne aux étudiantes et aux étudiants une approche la plus vivante possible du processus de création du cinéma documentaire.
Mme Anne Levy-Morelle a reçu, en mars 2021, la réalisatrice Alexe Poutine pour ses films «Sans frapper» et «Dormir, dormir dans les pierres» ainsi que le réalisateur Nicolas Graux pour son film « Century of Smoke».
 

Masterclass du documentaire télévisuel - Master en Journalisme

Alexis Hotton et Nicolas Franchomme, anciens étudiants du Master en Journalisme à l'ULB, partagent leurs expériences professionnelles dans la production de documentaires pour la télévision, principalement destinées aux étudiantes et aux étudiants intéressés par la réalisation d'un mémoire d'application sous ce format.
 

Journalisme narratif et journalisme d'investigation - Master en Journalisme

Dans le cadre du cours «Journalisme narratif et journalisme d’investigation» (JOURB425), des professionnels du métier viennent, chaque année, partager leur expérience pratique d’écriture et d’enquête journalistiques avec les étudiantes et les étudiants. Le cours aborde une série de thématiques et concepts théoriques, que de tels échanges avec des praticiens permettent d’illustrer. En amont des rencontres, les étudiantes et les étudiants travaillent sur les productions de ces journalistes et/ou écrivains, invités pour débattre et conseiller les élèves. Cette année 2020-21, nous avons dans un premier temps reçu Cécile Bouanchaud, journaliste au Monde, qui est revenue sur son parcours professionnel et s’est entretenue sur les longs formats en ligne.

Ensuite, 3 auteurs nous ont rejoint pour un débat sur l’immersion en journalisme. Valentin Gendrot (auteur de Flic, éd. Goutte d’Or, 2020), Anne-Cécile Huwart (Mourir la nuit, éd. ONLIT, 2019), et Geoffrey Le Guilcher (Steak Machine, 2017) ont d’abord partagé leur expérience professionnelle et prodigué quelques conseils pour aborder le métier ; ensuite, ils ont répondu aux questions des étudiantes et des étudiants relativement à leurs 3 ouvrages, parfaites illustrations de l’éventail des techniques et postures de ce type de journalisme, allant de l’infiltration masquée à l’immersion discrète.

Des rencontres exceptionnelles de par la qualité et la générosité des intervenants, lesquels ont captivé et stimulé la réflexion des étudiantes et des étudiants.


 

Mis à jour le 26 mai 2021